Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 19 janvier 2019 à 10h

ARPENTAGE 10H/17H

Au programme, histoire de nous rafraîchir les idées, proposition d'un arpentage autour du livre :

"La matrice de la race, généalogie sexuelle et coloniale de la Nation Française" de Elsa Dorlin

L'arpentage est un mode "orignal" de lecture collective d'un livre sur une journée.

Pas besoin d'avoir lu le livre, ni d'avoir l'habitude de lire un livre.

On a juste besoin d'avoir envie découvrir et déchiffrer un essai ensemble (Pour en savoir plus, voir ci-dessous) . N'hésitez pas à faire tourner le mail....

Jauge max 12 personnes : si possible s'inscrire en amont en envoyant un mail à : leguinexgois@gmail.cexom

L'arpentage est une méthode de découverte à plusieurs d'un ouvrage, en vue de son appropriation critique, pour nourrir l'articulation entre pratique et théorie.

Idées :

- désacraliser l'objet « livre », populariser la lecture

- expérimenter un travail coopératif et critique

- créer une culture commune autour d'un sujet, d'un savoir théorique

- comprendre qu'aucun savoir n'est neutre, que tout point de vue est situé

Origine :

Méthode de lecture collective issue de la culture ouvrière (cercle ouvrier) puis réutilisée par les praticiens de l'entrainement mental pendant la seconde guerre mondiale par des résistants (autour de Dumazedier), diffusée plus largement par Peuple et Culture, mouvement d'éducation populaire, à partir des années 1950. Plus récemment, Jean Claude LUCIEN (Peuple et Culture Normandie) a continué l'élaboration de cette méthode. Christophe CHIGOT (Crefad-Lyon) et Anthony DUROY (Agora Peuple et Culture) l'ont reprise sous une forme et un fond légèrement différent.

Durée :

De 10 à 17h

Nombre de participants :

De 5 à 12

Matériel

- Deux exemplaires de l'ouvrage choisi,

- grandes feuilles de papier (ex : feuille de paper board et/ou nappe en papier), des marqueurs.

- photocopies de la couverture, de la table ou index et de l'image attachée au livre si elle ne se trouve pas sur la couverture (4ème de couverture, par exemple).

Déroulement :

Le matin :

Situer l'ouvrage et son auteur collectivement

La lecture

- découper l'ouvrage pour répartir une partie égale de texte à chacun-e sans tenir compte des chapitres (en divisant le nombre de pages par le nombre de lecteurs)

- arracher chacune de ses parties pour les attribuer à chaque lecteur-trice

- possibilité de s'isoler à l'endroit qui convient à chacun-e pour la lecture. Chaque participant lit sa partie comme il le souhaite, seul-e ou à plusieurs

le midi : chacun-e ramène de bonnes victuailles à partager

L'après-midi :

Le dévidoir

Ouvrir la plénière par un espace d'expressions, réactions libres à chaud à l'issue de la lecture. Cette étape permet sur la forme ou le fond de prendre pied dans la restitution, y compris sur le registre du sensible. Par exemple « il écrivait mal… »

Restitution

La restitution ne s'effectue pas nécessairement du début jusqu'à la fin.

Source : http://leguingois.blogspot.com/
Source : message reçu le 14 décembre 10h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir